Cycle de formation : Chef de projets culturels et événementiels

  • Paris, en centre du 5 septembre au 16 décembre 2022 puis 2 mois de stage en entreprise
  • Paris, en centre du 30 janvier au 17 mai 2023 puis 2 mois de stage en entreprise

Ce cycle professionnel conduit à l'obtention du Titre "Chef de projets culturels et événementiels" de Niveau 6 (BAC+4), enregistré par arrêté du 15/12/2016 publié au JO du 18/12/2016), renouvelé par la Commission de la certification professionnelle - FRANCE COMPÉTENCES - en date du 01/07/2022.

Fiche RNCP 36639 - Code CPF 336896

Public concerné :

Le Chef de projets culturels et événementiels travaille au sein de structures à vocation culturelle, sociale ou de développement qui interviennent aux bénéfices de populations urbaines, périurbaines ou rurales dans une logique de conception et d’organisation d’actions culturelles, créatrices du lien social et/ou de développement économique.  

Il préconise, conçoit et met en œuvre des projets culturels et événementiels dans les domaines du spectacle vivant, de l’événementiel, de la valorisation du patrimoine et des arts plastiques en favorisant les initiatives participatives et le développement durable. Il trouve les financements nécessaires à leur réalisation et organise la communication autour de ces événements.

Objectifs :

Le Chef de projets culturels et événementiels travaille au sein de structures à vocation culturelle, sociale ou de développement qui interviennent aux bénéfices de populations urbaines, périurbaines ou rurales dans une logique de conception et d'organisation d'actions culturelles, créatrices du lien social et/ou de développement économique.  

Il préconise, conçoit et met en œuvre des projets culturels et événementiels dans les domaines du spectacle vivant, de l'événementiel, de la valorisation du patrimoine et des arts plastiques en favorisant les initiatives participatives et le développement durable.

Il trouve les financements nécessaires à leur réalisation et organise la communication autour de ces événements. 

À l'issue de la formation, le Chef de projets culturels et événementiels doit être capable de :

  • Analyser les données socio-économiques, culturelles et politiques du territoire pour dégager des axes d’intervention et définir la nature des projets culturels pouvant être mis en place dans une logique de développement local.  
  • Conseiller et accompagner les porteur.euse.s de projets culturels dans la création de leur entreprise culturelle pour garantir la faisabilité du projet.
  • Apporter des conseils techniques, artistiques et financiers pour le montage et la mise en cohérence des projets culturels.
  • Construire des partenariats stratégiques (publics et privés) pour contribuer au développement et à la pérennisation des projets culturels.
  • Rechercher des financements (publics et privés) pour optimiser la faisabilité du projet culturel. 
  • Définir les objectifs et le concept des projets culturels ou événementiels en prenant en compte, les orientations de la structure porteuse, les besoins culturels exprimés par le territoire et les conditions d’accès à l’offre culturelle. 
  • Identifier et mobiliser les partenariats stratégiques ainsi que les autres moyens (humains et logistiques) nécessaires à la réalisation qualitative du projet ou de l’événementiel.
  • Élaborer le montage budgétaire pour garantir l’équilibre financier du projet en sollicitant des financements spécifiques.
  • Planifier les différentes actions constitutives du projet culturel et organiser leur animation.
  • Respecter les cadres réglementaires spécifiques aux secteurs culturels des projets pour en garantir la faisabilité.
  • Coordonner les différent.e.s intervenant.e.s impliqué.e.s dans le projet culturel en rédigeant les cahiers des charges, et travailler avec l’équipe affectée par la structure à la mise en œuvre du projet. 
  • Mesurer les effets et l’impact des projets en construisant des outils d’évaluation.
  • Analyser et exploiter les résultats de l’évaluation pour définir avec les structures porteuses du projet, les stratégies futures. 
  • Construire à partir d’objectifs définis, un programme d‘action culturelle reposant sur des actions de médiation, de sensibilisation et de découverte de nouvelles pratiques artistiques et culturelles, permettant de diversifier et de fidéliser les publics. 
  • Concevoir « dans et hors les murs », des actions de médiation et de sensibilisation culturelles à destination des jeunes publics et/ou des publics éloignés de l’offre culturelle.
  • Définir et mettre en place, les formes et outils d’accompagnement nécessaires aux situations de médiation envisagées.
  • Mobiliser et mettre en place les moyens permettant l’accueil et l’accompagnement qualitatif des différents publics ciblés.
  • Construire un projet culturel s’inscrivant dans une démarche de développement durable en prenant en compte le territoire. 
  • Développer la dimension participative dans un projet culturel en donnant au plus grand nombre, dans le respect de leur diversité, la possibilité d’être impliqué. 
  • Élaborer un programme d’actions culturelles participatives, en s’appuyant sur les spécificités et les attentes du territoire et de la population, pour favoriser, la conception de projets « partagés » ou « co-construits ».
  • Élaborer une stratégie globale de communication autour des projets culturels.
  • Déterminer le(s) type(s) de communication événementielle le(s) plus pertinent(s) en fonction de la (des) cible(s) et du(des) message(s) à diffuser.
  • Concevoir un plan de communication et de communication événementielle détaillant et planifiant dans le temps, l’ensemble des aspects opérationnels.
  • Accompagner la mise en œuvre opérationnelle d’un plan média en utilisant des outils de suivi adaptés. 
  • Coordonner et mettre en œuvre la réalisation, des supports et des modes de communication choisis pour promouvoir le(s) projet(s) et/ou l’(les) événementiel(s).
  • Analyser l’impact et l’efficacité des différentes actions de communication mises en place dans le cadre de la campagne.

Prérequis :

Les candidats à la formation doivent justifier d'au moins un des critères suivants :

  • Bac + 2 ou Niveau 5
  • Une pratique professionnelle avérée dans les secteurs de la culture et/ou du développement local et/ou du social et/ou de la communication
  • Une pratique amateur (bénévole) avérée et régulière au sein d’une association culturelle et/ou de développement local et/ou sociale    
Dans l’ensemble des cas, les candidats à la formation de Chef de projets culturels et événementiels devront posséder les qualités suivantes :
  • une bonne culture générale 
  • une grande curiosité
  • une grande ouverture d’esprit
  • rigueur et organisation
  • capacité à travailler en équipe et un bon sens relationnel

Contenu :

Bloc de compétences  1  :  Accompagner des porteurs de projets culturels (associations, entreprises culturelles, collectivités territoriales) dans la conception et la recherche de financements de leurs actions   

  • Analyser les données socio-économiques, culturelles et politiques du territoire pour dégager des axes d’intervention et définir la nature des projets culturels pouvant être mis en place dans une logique de développement local.  
  • Conseiller et accompagner les porteur.euse.s de projets culturels dans la création de leur entreprise culturelle pour garantir la faisabilité du projet.
  • Apporter des conseils techniques, artistiques et financiers pour le montage et la mise en cohérence des projets culturels.
  • Construire des partenariats stratégiques (publics et privés) pour contribuer au développement et à la pérennisation des projets culturels.
  • Rechercher des financements (publics et privés) pour optimiser la faisabilité du projet culturel.  

Exemples de cas pratiques :

1- Rédaction d'une note d’aide à la décision comprenant un budget prévisionnel
2- Rédaction d'une note de synthèse comprenant l’analyse de la situation juridique et fiscale d’une structure culturelle
3- Constitution d'un dossier de demande de subvention pour le cofinancement d’un Festival
4- Conception d'un projet culturel Européen et rédaction de sa note argumentaire

Bloc de compétences  2  :  Concevoir, organiser et mettre en œuvre des projets culturels et événementiels (spectacle, exposition, festival, événement commémoratif, valorisation du patrimoine)  

  • Définir les objectifs et le concept des projets culturels ou événementiels en prenant en compte, les orientations de la structure porteuse, les besoins culturels exprimés par le territoire et les conditions d’accès à l’offre culturelle.
  • Identifier et mobiliser les partenariats stratégiques ainsi que les autres moyens (humains et logistiques) nécessaires à la réalisation qualitative du projet ou de l’événementiel. - Élaborer le montage budgétaire pour garantir l’équilibre financier du projet en sollicitant des financements spécifiques.
  • Planifier les différentes actions constitutives du projet culturel et organiser leur animation. 
  • Respecter les cadres réglementaires spécifiques aux secteurs culturels des projets pour en garantir la faisabilité.
  • Coordonner les différent.e.s intervenant.e.s impliqué.e.s dans le projet culturel en rédigeant les cahiers des charges, et travailler avec l’équipe affectée par la structure à la mise en œuvre du projet.
  • Mesurer les effets et l’impact des projets en construisant des outils d’évaluation.
  • Analyser et exploiter les résultats de l’évaluation pour définir avec les structures porteuses du projet, les stratégies futures.  

Exemples de cas pratiques :

1- Produire une note préparatoire et méthodologique concernant l’organisation d’une Fête de quartier 
2- Rédaction d'un rapport d’étude constituant un outil d’aide à la décision pour la projet de création d’un site réceptif de valorisation du patrimoine
3- Concevoir une exposition éphémère commémorative
4- Concevoir un événementiel permettant de promouvoir un équipement réceptif et son territoire d’implantation

Bloc de compétences  3  :  Développer les publics et les démarches de médiation       

  • Construire à partir d’objectifs définis, un programme d‘action culturelle reposant sur des actions de médiation, de sensibilisation et de découverte de nouvelles pratiques artistiques et culturelles, permettant de diversifier et de fidéliser les publics. 
  • Concevoir « dans et hors les murs », des actions de médiation et de sensibilisation culturelles à destination des jeunes publics et/ou des publics éloignés de l’offre culturelle. 
  • Définir et mettre en place, les formes et outils d’accompagnement nécessaires aux situations de médiation envisagées.
  • Mobiliser et mettre en place les moyens permettant l’accueil et l’accompagnement qualitatif des différents publics ciblés.    

Exemples de cas pratiques :

1- Présenter une programmation « dans et hors les murs » d’actions de médiation et de sensibilisation à destination des publics
2- Concevoir et présenter à partir du support de médiation de leur choix, un projet d’animation permettant de diversifier et de fidéliser les publics

Bloc de compétences  4  :  Développer les dimensions sociales, participatives et environnementales dans la construction des projets culturels     

  • Construire un projet culturel s’inscrivant dans une démarche de développement durable en prenant en compte le territoire. 
  • Développer la dimension participative dans un projet culturel en donnant au plus grand nombre, dans le respect de leur diversité, la possibilité d’être impliqué. 
  • Élaborer un programme d’actions culturelles participatives, en s’appuyant sur les spécificités et les attentes du territoire et de la population, pour favoriser, la conception de projets « partagés » ou « co-construits ».   

Exemples de cas pratiques :

1- Rédiger une note définissant une stratégie de mise en place d’actions culturelles participatives sur un territoire 

2- Rédiger une note préparatoire et méthodologique dans la perspective de la mise en œuvre d’un projet pluridisciplinaire mêlant culture, urbanisme, art et démocratie participative, qui pourrait être développé sur une friche industrielle 

Bloc de compétences  5  :  Promouvoir des projets culturels par la mise en œuvre d’une stratégie de communication     

  • Élaborer une stratégie globale de communication autour des projets culturels.
  • Déterminer le(s) type(s) de communication événementielle le(s) plus pertinent(s) en fonction de la (des) cible(s) et du(des) message(s) à diffuser.
  • Concevoir un plan de communication et de communication événementielle détaillant et planifiant dans le temps, l’ensemble des aspects opérationnels. - Accompagner la mise en œuvre opérationnelle d’un plan média en utilisant des outils de suivi adaptés.  - Coordonner et mettre en œuvre la réalisation, des supports et des modes de communication choisis pour promouvoir le(s) projet(s) et/ou l’(les) événementiel(s).
  • Analyser l’impact et l’efficacité des différentes actions de communication mises en place dans le cadre de la campagne.   

Exemples de cas pratiques :

1- Définir une stratégie de communication pour une structure culturelle
2- Définir la campagne de communication d’un festival

Modalités pédagogiques :

La formation est articulée autour d’apports théoriques en lien avec le thème. L’aspect pratique est priorisé sous le format présentiel : mise en situation, cas pratiques, vidéo, tests et travaux d’analyse de pratiques, outils d’évaluation.

Les participants sont invités à préparer et présenter des exemples concrets de situations où ils ont été confrontés à des situations stressantes. Ils sont accompagnés dans leur montée en compétence, en constante interaction avec l’intervenant qui est chargé d’animer la formation et de suivre leur progression.

Avant la formation, chaque participant est invité à un entretien avec un conseiller, puis à compléter un dossier de candidtaure et un entretien pédagogique avec le Directeur des études lui permettant d'exprimer directement sa situation, son projet professionnel et ses attentes. 

Les modalités d'évaluation reposent sur des mises en situation professionnelle reconstituées. L’évaluation des compétences s’effectue dans des conditions représentatives d’une situation réelle d’entreprise avec restitution écrite et/ou orale pouvant être accompagnée d’un entretien avec le jury.

Le Jury examinera la capacité du candidat à mobiliser de manière coordonnée et efficace l’ensemble des compétences du Bloc.  

Les candidats qui suivent la formation dans sa totalité et en continue, effectuent à l’issue de la formation en centre, un stage auprès d’une structure culturelle, avec rédaction d’un rapport de stage et présentation devant un jury. 

Attestation : Un certificat partiel des compétences attestées selon les modalités d’évaluation décrites sera délivré à chaque candidat à l’issue de la validation du 1er bloc de compétences.  

Intervenant(s) :

Professionnels de la Culture et de l'Événementiel, en poste sur des fonctions de responsabilité au sein d'entreprises, associations ou collectivités territoriales, reconnus pour leur expertise sur leur domaine d'intervention.

Philippe Barthélemy : Directeur des études d'ARTES-AEMC, il accompagne des structures culturelles dans la mise en place de leur stratégie de recherche de financements (mécénat, subventions nationales et européennes) et dispense son enseignement aux étudiants de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne depuis 2003, ainsi qu'aux professionnels de la culture depuis plus de vingt-cinq ans à travers toute la France et avec ARTES depuis sa création. Concepteur de manifestations culturelles, ses projets ont été plusieurs fois sélectionnés et soutenus par l'Union Européenne dans le cadre du Programme cadre CULTURE. Ancien directeur de services culturels de collectivités locales, il a été directeur de plusieurs associations gestionnaires d'équipements culturels.

Antoine Cochain : Directeur de production technique du festival photo (friches - lieux atypiques) aux Rencontres d'Arles (Provence-Alpes-Côte-d'Azur) - Directeur technique du festival photo (friches - lieux atypiques - espace public) de Vevey (Suisse, Canton de Vaud) - Directeur technique du projet culturel du Grand Paris (espace public), Grand Paris, projet culturel de la SGP - société du Grand-Paris - Conseil pour la transformation des entrepôts SNCF en lieux culturels (La Lune Rousse, « Ground Control », Paris 12 et Paris 18).

Mélanie Fioleau : Coordinatrice générale « Les Chaudronneries » à Montreuil (93). Co-fondatrice de « La Fabrique des Impossibles » – Paris (75) /Saint-Ouen (93). Elle a été coordinatrice du projet européen BelBoBru (Programme Cadre Culture), et a participé à la production et à la coordination logistique de la Zinneke Parade à Bruxelles.

Elodie Gaspard : Responsable du mécénat/Fundraiser – CHRU de Tours (37). Elle a été Chargée des Partenariats et de la Communication au sein du festival JAZZ EN BAIE (Région Normandie) et Chargée des Partenariats privés et de l'événementiel à la Maison des Métallos (Paris).

Aurore de Saint Fraud : Chargée de coordination du projet (Nuit) au sein de l'équipe de La Folie Kilomètre et chargée de production pour la compagnie Bouche à Bouche.

Anaïs Lepage : Co-fondatrice du collectif curatorial mobile heiwata, elle travaille comme commissaire d'exposition et chargée de projet. www.heiwata.org

Dominique Vibrac : Docteur en histoire de la philosophie de l'Université de Paris IV Sorbonne, spécialiste de l'oeuvre de Dante Alighieri dont il a traduit "le Banquet", Il est également journaliste, conférencier et fondateur de Cercles Culturels (Tomaso Cavalieri, Protagoras ...). Il organise des évènements culturels liés au patrimoine.

Lieu(x) et date(s) :

  • Paris, en centre du 5 septembre au 16 décembre 2022 puis 2 mois de stage en entreprise
  • Paris, en centre du 30 janvier au 17 mai 2023 puis 2 mois de stage en entreprise

Durée et coût pédagogique :

Formation en continue à temps complet (35h/semaine)
Formation théorique en centre : sur 15 semaines, soit de 504 à 525 heures selon calendrier 
Stage d'application pratique en entreprise : 8 semaines, soit 280 heures environ selon calendrier

Tarif spécifique :

Effectif limité à 20 personnes maximum

+/-800 heures dont +/- 520 heures de formation en centre (15 semaines compètes) et 280 heures de stage obligatoire (2 mois) 7970 euros nets de taxes par participant + 180 euros de frais d'inscription

Nos formations sont éligibles à une prise en charge totale ou partielle par les dispositifs publics de financement de la formation professionnelle.

Ces formations peuvent aussi vous intéresser :

Accessibilité aux personnes en situation de handicap

    Nos formations sont accessibles aux personnes handicapées moteur dans la plupart de nos lieux de formation. D’autres types de handicaps et de compensations peuvent être pris en charge sur demande. Notre organisme de formation est doté d’un référent handicap qui peut étudier avec vous les différents aménagements de votre projet de formation.

Infos complémentaires :

    Pour toute information complémentaire : 
02 40 20 35 35

Depuis 2005, nous avons dispensé plus de 200 000 heures de formation,
à plus de 10 000 participants, avec un taux de satisfaction de 96 %

(Vous pouvez consulter le taux de satifaction spécifique de chaque formation sur sa fiche descriptive)

ARTES certifié QUALIOPI
Centre agrée TOSA

La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie suivante : ACTIONS DE FORMATION

Vous êtes ici :

© 2005-2022 ARTES Formations
16 rue Fouré - 44000 NANTES - Tél. 02 40 20 35 35
1 esplanade Compans Caffarelli - 31000 Toulouse - Tél. 05 62 15 04 42
27 rue Maurice Flandin - 69003 Lyon - Tél. 04 26 68 71 06
ARTES Paris - Agence Européenne du Management Culturel
15 rue Martel - 75010 Paris - Tél. 01 42 05 41 25